Fatigue physique et mentale extrême : faire la sieste

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir qu’en cas de fatigue physique et mentale extrême, faire la sieste s’avère salvateur. Fatigue physique et fatigue mentale sont intrinsèquement liées. Les douleurs physiques influent sur le moral, apportant souvent de l’irritabilité, une baisse de la patience.

Le stress et l’angoisse engendrent quant à eux des douleurs physiques, comme des courbatures. Lorsque la fatigue devient trop intense et difficilement gérable, faire la sieste est la solution pour aller mieux.

Fatigue physique et mentale extrême : faire la sieste

Dormir pour surmonter un épuisement extrême

S’il arrive à tous de se sentir fatigué. Le corps peut être fatigué, mais aussi le psychisme. Stress, maladie, rythme de vie effréné, choc émotionnel… Les causes peuvent être multiples.

Le repos nocturne n’est pas toujours suffisant pour surmonter cette fatigue. Pourtant, le sommeil est bien la réponse à apporter.

Dormir est la meilleure façon de récupérer. Durant le sommeil, l’organisme produit de la cortisol, une hormone anti-stress. Il profite aussi de ce moment pour régénérer ses cellules et le calme lui permet de se détendre.

Si le cerveau reste actif, puisque c’est pendant le sommeil que s’enregistrent les souvenirs, les pensées sont apaisées. Au réveil, c’est une sensation de réel mieux-être qui se fait ressentir, les douleurs étant moindres voire inexistantes, l’humeur plus stable, le stress moins fort.

Si le repos nocturne est essentiel, il n’est pas toujours suffisant en cas de fatigue physique et mentale extrême. Un temps de sommeil supplémentaire peut être pris en journée : la sieste.

Si pendant la sieste la durée du sommeil est plus courte, elle procure toutefois elle-aussi de nombreux bienfaits.

C’est notamment le cas pour la sieste après le déjeuner, en tout début d’après-midi donc. Quelques minutes de repos en micro sieste suffisent pour réduire, et souvent pour vaincre, la fatigue physique et psychologique.

La sieste au quotidien en cas de gros coup de fatigue physique ou mentale

En cas de grosse fatigue, faire une sieste pourra ne pas suffire à écluser la dette de sommeil. Il ne faut pas hésiter à renouveler l’expérience et faire des siestes plusieurs fois par semaine, voire quotidiennement.

Même en cas de fatigue extrême, il peut être difficile de s’endormir. Dans ce cas, la respiration est un remède efficace pour trouver le repos plus facilement.

C’est que la respiration agit à la manière d’un doux massage interne. Elle procure donc de la détente et met le corps et l’esprit en condition pour dormir. Toutefois, cela n’est vrai que si le rythme de la respiration est normalisé.

Or les personnes qui ressentent une fatigue physique et psychologique extrême ont le plus souvent le diaphragme tendu. Cela dérègle la respiration, qui devient saccadée et plus optimale.

Cette situation, due pour partie à la fatigue, nourrit cette dernière et ne fait que l’accentuer, ainsi que tous les symptômes qui y sont liés.

Avec le concours d’un coach en respiration, il est possible de régler sa respiration et de débloquer son diaphragme. Le processus, simple et rapide, est entièrement naturel puisqu’il se passe par la pratique d’exercices respiratoires adaptés.

En respirant mieux, la fatigue reflue. L’effet est accentué par un endormissement facilité et un sommeil de meilleur qualité.


Lisez aussi:

Fatigue nerveuse, esprit fatigué et embrumé : changez d’alimentation

Fatigue psychologique et psychique à cause du travail : que faire ?