Hypothyroïdie et fatigue : comment booster sa thyroïde ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous êtes fatigué ? Vous pensez avoir une hypothyroïdie ? Quoi qu’il en soit, nous allons tout vous expliquer sur cette maladie au sein de cet article. Prêt ?

Hypothyroïdie et fatigue : comment soigner sa thyroïde ?

Qu’est-ce qu’une hypothyroïdie ?

Une hypothyroïdie est une maladie qui atteint la glande thyroïde. Cette pathologie intervient lorsque la thyroïde n’arrive plus à subvenir à ses besoins et donc produire des hormones thyroïdiennes.

Ainsi, lorsqu’une personne est atteinte d’hypothyroïdie, il est possible de remarquer un ralentissement du fonctionnement ou du métabolisme du corps. Ce n’est pas forcément une maladie grave, mais il faut tout de même la soigner dans les plus brefs délais.

Hypothyroïdie et fatigue, les signes

Les signes qu’une personne est atteinte d’une hypothyroïdie sont divers et variés. Voici une petite liste de ces derniers :

  • Un ralentissement du métabolisme.
  • De la fatigue, mais également une somnolence tout au long de la journée.
  • Une frilosité, une constipation ou encore un ralentissement du cœur peuvent aussi être observés.
  • Une prise de poids est également un signe.
  • Votre peau, vos ongles ou encore vos cheveux peuvent aussi changer de couleur ou de texture.
  • Il est possible aussi d’avoir des crampes ou des problèmes musculaires.
  • Dans les cas les plus graves, il est possible de voir apparaître une insuffisance cardiaque également.

Quelles sont les causes ?

Les causes d’une hypothyroïdie sont souvent auto-immunes. En d’autres termes, c’est votre système immunitaire qui a souhaité se protéger de quelque chose, ce qui n’est pas négligeable. Néanmoins, ce ne sont pas forcément toutes les hypothyroïdies qui sont ainsi.

D’autres peuvent parfaitement venir d’une autre cause souvent infectieuse. Néanmoins, quelle que soit la cause de votre hypothyroïdie, il ne faut pas prendre cela à légère et soigner le plus rapidement possible

Y a-t-il des complications ?

La réponse à cette question est oui. Il peut y avoir de nombreuses complications. Nous avons réalisé une liste non-exhaustive de ces derniers pour que vous puissiez avoir un aperçu de ces dernières :

  • Un dérèglement des règles ou de la libido.
  • Un coma myxœdémateux.
  • Une insuffisance cardiaque fonctionnelle.
  • Un état dépressif, voir un syndrome confusionnel.

Comment se soigner de cette maladie de la thyroïde ?

Il faut savoir que le traitement pour une hypothyroïdie est différent en fonction du niveau de cette dernière. En effet, si la THS est compris entre 4 et 10 mU/l avec des symptômes peu marqués, il suffit de faire une thérapie hygiéno-diététique.

Le médecin donnera donc des consignes strictes de régime que la personne devra respecter pour se soigner.

Mais il est parfaitement possible qu’une personne se voit prescrire des médicaments pour soigner cette pathologie également. Ces derniers permettront simplement de corriger les symptômes d’une personne.

En conclusion, l’hypothyroïdie peut faire peur. Mais il n’en reste pas moins qu’elle se soigne parfaitement bien à l’heure actuelle. Dès les premiers signes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel de santé, pour savoir ce qu’il en est !

 


Lisez aussi:

Fibromyalgie et fatigue : une maladie chronique qui épuise !

L’hypnose pour la fatigue psychosomatique et psychique